GRUISSAN FOOTBALL CLUB : site officiel du club de foot de GRUISSAN - footeo

GFC / ST LAURENT : 4 à 1

26 mars 2018 - 16:00

C'est une arbitre féminine, Madame Valcke, qui va diriger de main de maître, avec fermeté, psychologie et clairvoyance, cette opposition. D'ailleurs, l'état d'esprit des 2 équipes a été remarquable, de toute part. Bravo au trio arbitral et à tous les acteurs  car c'est assez rare pour le souligner. L'émotion du drame de Trèbes était palpable à l'heure de débuter ce match et pourtant (ou à cause ...), la qualité fut de suite au rendez- vous. 

Gruissan mit de suite la main sur le match et nous gratifia d'actions remarquables. Et c'est sur l'une d'elle que l'ouverture du score arriva. De nombreux joueurs touchèrent le ballon qui navigua à 1 touche de balle de gauche à droite puis revint à gauche, où sur une ultime passe de Soufiane Ed- Dahabi, Maxime Gomez conclut superbement le mouvement collectif.   Gruissan avait posé sa griffe et ne voulait plus rien lâcher. Sur un coup-franc à 35 mètres des buts sur la gauche, Kaëlig Dodeman enroula superbement son ballon pour le déposer sur la tête de Bibi Mancka, qui ne se fit pas prier pour aggraver le score. Dodeman faillit même rajouter un 3° but sur une belle percée, suite à une passe en profondeur de Nine Pierson. Mais le ballon échouait dans le petit filet. 2/0 à la pause. 

En 2° mi-temps, bien que dominant, le GFC ne trouvait pas l'efficacité sur de belles occasions. Ce n'est qu'à la 76° minute que Benoît Baise conclut un beau débordement de Soufiane Ed- Dahabi. 3/0, les jeux étaient faits.

Mais, un relâchement compréhensible et une petite mésentente dans la défense centrale, pourtant superbe hier, permettait à St Laurent de réduire le score.

Qu'importe, Gruissan accélérait à nouveau et Maxime Gomez était fauché dans la surface.  Nine Pierson, comme d'habitude, se chargeait d'effectuer la sentence. 4 à 1. Madame l'arbitre pouvait siffler la fin de ce match très agréable où le fair-play a régné. En ces temps difficiles, cela fait du bien.Merci à tous.

Commentaires